Contactez-moi

5 astuces pour apprendre l’anglais en autodidacte

5 astuces pour apprendre l’anglais en autodidacte

Il n’y a rien à faire : vous avez essayé plusieurs méthodes d’anglais, mais vous les lâchez toutes avant la fin. Vous n’êtes pas un cas unique, alors pourquoi ne pas apprendre l’anglais vous-même, en autodidacte ? Voici quelques astuces qui vous permettront d’atteindre cet objectif.

Selon une étude récemment menée par l’académie d’anglais Kids&Us, près de la moitié des Français (44%) estiment ne pas avoir le niveau nécessaire pour s’exprimer correctement en anglais et le comprendre. Dans la même étude, 58% des personnes interrogées avouent « ne pas être constantes dans leurs efforts d’apprentissage », et 62% affirment que ce manque d’assiduité vient de la méthode d’apprentissage qui leur est proposée par les académies. Si vous êtes dans ce cas, pourquoi ne pas apprendre l’anglais en autodidacte ? Avec de la motivation, c’est parfaitement possible. On vous propose quelques techniques pour vous aider.

1. TRADUISEZ DES CHANSONS ET CHANTEZ-LES

Le meilleur moyen d’apprendre une langue étrangère, c’est de le faire avec un support qu’on apprécie. La traduction est un excellent moyen d’apprendre du vocabulaire courant, de l’enrichir et de comprendre certaines tournures de phrases. Sélectionnez un album que vous aimez, armez-vous d’un dictionnaire et traduisez vous-même les paroles. (Il est tentant d’aller sur des sites internet de traduction de chansons. Mais dans ce cas, vous n’effectuerez pas vous-même le travail qui vous permettra de comprendre à quoi correspond chaque mot.) L’avantage de traduire des chansons est double : d’une part, vous comprendrez désormais ce que votre chanteur préféré dit. Et si vous aimez pousser la chansonnette, n’hésitez pas à chanter celles que vous avez traduites : cela améliorera votre prononciation.

2. REGARDEZ DES SÉRIES ET DES FILMS EN VOST

Cela peut paraître évident, mais il est bon de le rappeler. Regarder vos séries en version originale sous-titrée peut aider à vous familiariser avec la langue. La pratique se démocratise de plus en plus, notamment avec les adeptes de séries en streaming, impatients de voir le nouvel épisode de leur feuilleton favori au lendemain de sa sortie aux USA ou en Angleterre. (Seul bémol : les sous-titres peuvent parfois être assez approximatifs.) Si vous n’avez pas l’habitude d’aller voir des films en version originale au cinéma, vous pouvez également tenter l’expérience. Si vous êtes néophyte, il vous faudra un peu de temps avant de ne pas vous focaliser uniquement sur les sous-titres, mais vous prendrez l’habitude très rapidement. Et à force de regarder beaucoup de films en vost, vous pourrez peut-être passer à l’étape suivante.

3. REGARDEZ DES VIDÉOS (ET DES FILMS) SANS SOUS-TITRES

La première astuce consistait à choisir des chansons que vous aimiez et à les traduire. Ici, c’est un peu le même principe. Si vous voulez vous frotter au « langage courant » sans sous-titres (puisque vous finirez bien par y venir dans la vie réelle), vous pouvez regarder les interviews des artistes que vous appréciez. Ce qui vous permettra au passage de vous confronter à différents accents – et si tous ne sont pas forcément discernables en musique, en langage parlé, c’est autre chose. Si vous vous sentez de taille, vous pouvez également commencer à regarder des films sans leurs sous-titres. Certains sont étonnamment faciles à comprendre : ne soyez pas intimidé.

4. ECOUTEZ DES PODCASTS OU DES AUDIOBOOKS

Il existe des émissions en anglais très accessibles. Les écouter chez vous en travaillant, faisant la cuisine, votre jogging ou autre peut vous permettre d’apprendre l’anglais sans vous en rendre compte. On peut par exemple citer le podcast Stuff You Missed In History Class. Les épisodes font une heure en moyenne, et reviennent sur des anecdotes historiques méconnues et les vies de personnages ou d’artistes. Les audiobooks, eux aussi, peuvent vous permettre d’apprendre l’anglais de façon très ludique. De plus, il n’est pas rare que des acteurs célèbres se prêtent à l’exercice, en lisant des romans. Le point commun des audiobooks ? La narration doit être claire, donc elle est compréhensible si vous ne prenez pas un auteur au style pointu. Si vous souhaitez écoutez l’intégrale de Harry Potter en anglais, par exemple, c’est tout à fait possible.

5. LISEZ DES LIVRES EN ANGLAIS

Tout simplement. De nombreux livres sont présentés en édition bilingue, ou avec un lexique à la fin, qui peut vous aider à comprendre les mots les plus difficiles. Et si vous voulez vous attaquer directement à des romans dans leurs édition d’origine, sachez qu’il existe des livres en langue anglaise assez accessibles pour un débutant. Citons par exemple les contes d’Oscar Wilde, The Curious Incident of the Dog in the Night-Time de Mark Haddon ou, plus récemment, Harry Potter and the Cursed Child, la pièce de théâtre qui relate les nouvelles aventures du sorcier à lunettes.

Source: NRJ